Coach débutante : Pourquoi vous n’avez pas besoin d’une formation certifiante…et ce que vous devriez plutôt faire à la place

OH MY FLOW
7 min readSep 11, 2021

Vous avez l’âme d’une coach, c’est comme une évidence, et vous vous sentez prête à vous lancer dans cette carrière !

Et qui dit réorientation professionnelle… dit formation.

Votre premier réflexe ? Chercher une formation certifiante pour accompagner vos futurs clients avec professionnalisme.

Sauf qu’au stade où vous en êtes, c’est loin d’être une bonne idée !

Et je sais que c’est un virage décisif pour votre avenir professionnel

Que vous voulez bien faire les choses…

Que vous avez besoin de vous sentir légitime dans ce nouveau métier…

Je suis bien consciente de tout ce que ça représente pour vous.

Et croyez-moi, ce dont vous avez le plus besoin en ce moment, ce sont des repères pour préparer judicieusement votre transition professionnelle.

Ca vous évitera d’investir dans une formation inadaptée ou de façon trop prématurée. Alors, lisez cet article jusqu’au bout : je vous propose à 5 étapes pour vous lancer en tant que coach, même si vous n’avez pas d’expérience 😊

QUE CHERCHEZ-VOUS A OBTENIR AVEC VOTRE DIPLOME ?

Soyez vraiment honnête avec vous-même.

Lorsque je pose cette même question à des femmes qui aspirent à être coachs, je me rends compte que cela vient d’une insécurité. Souvent, ce que ça cache, c’est le besoin d’une validation extérieure pour oser se lancer…

Laissez-moi vous faire une révélation : même après suivi la meilleure des formations de coaching, vous aurez toujours ce sentiment de pas être assez ‘prête’ pour vous lancer

En réalité, cette validation que vous cherchez doit venir de vous, et vous seule.

Voici 3 bonnes raisons de ne pas faire une formation certifiante tout de suite.

1) Vous ne n’êtes pas sûre que le coaching est votre vocation

En vous intéressant au coaching, vous réaliserez vite les nombreux aspects positifs de cette profession qui viendront très certainement renforcer votre envie de suivre votre voie.

Mais, comme pour toute reconversion professionnelle, il est essentiel de valider votre idée de projet avant de vous lancer pleinement et d’investir dans une formation !

Mieux vaut avoir un aperçu du métier qui vous attend, découvrir la réalité du travail au quotidien et du secteur d’activité. C’est la meilleure façon de vérifier la pertinence de votre projet.

2 ) Ca ne vous rapportera pas de clients

Si le métier de coach fait rêver tant de femmes c’est qu’il permet de lancer une activité indépendante à votre image, de travailler selon vos règles, et avec des personnes qui vous correspondent.

Ca c’est la théorie.

Dans la pratique, pour y arriver, il vous faut des compétences marketing et commerciales pour obtenir un flux de clients réguliers pour pouvoir vivre de votre activité de coaching.

Car une certification de coaching, atteste que vous vous êtes formée aux fondamentaux du métier, rien de plus.

Elle ne fait pas de vous une coach avec un carnet d’adresses rempli, elle ne vous apprend pas à créer des programmes de coaching sur-mesure pour votre cible ou à les vendre.

3) Vous n’aurez pas plus confiance en vous

Oui, vous avez bien lu.

Ne vous leurrez -surtout- pas ce point !

Lorsque l’on se lance dans les métiers de l’accompagnement, on est avant tout habitée par l’envie d’aider les autres, de faire une différence positive.

Mais ce n’est pas suffisant.

Une erreur très courante que je constate est de se lancer en tant que coach et de ne pas se considérer comme une entrepreneure. Je suis contactée par des personnes qui, portées par leur envie, ont déjà un diplôme en poche…mais qui sont terrifiées à l’idée d’ouvrir un compte Instagram, de poster une photo d’elles-mêmes en ligne ou d’avoir de conclure une vente avec un client qui a pourtant déjà manifesté un grand intérêt pour leurs services.

Vous comprenez mieux pourquoi avoir confiance en votre posture de coach et lever les barrières mentales que vous avez l’entreprenariat sont essentiels pour débuter et faire décoller votre activité ?

HEUREUSEMENT…

Si ça peut vous rassurer, on ne naît pas entrepreneuse, on le devient. C’est d’ailleurs pour cette même raison que naît le besoin d’être accompagné.

Alors, concrètement, par où commencer lorsqu’on est débutant ?

1) D’abord, faîtes votre introspection personnelle

Pour faire métier dans l’accompagnement, il est nécessaire d’avoir effectué son propre travail d’introspection personnel.

Un préalable avant de vouloir devenir coach est de s’intéresser au développement personnel, pour vous-même. Ça vous encourage à vous améliorer dans les différentes sphères de votre vie et à être dans une dynamique d’évolution constante !

Saviez-vous que les meilleurs coachs sont eux-mêmes coachés ? Et lorsque vous débutez, cela vous permet de :

  • Mieux vous connaître : ses forces/ses faiblesses, ses limites, ses croyances limitantes
  • Comprendre et gérer vos émotions : pour pouvoir rester centrée, être à l’écoute, limiter les risques d’interprétation, garder la distance avec vos coachés pour ne pas vous laisser submerger
  • Ne pas tomber dans le piège du conseil : donner son avis ou orienter le client à faire une action ou à prendre une décision

2) Soyez au clair avec votre mission professionnelle

Choisir votre futur métier est une véritable quête d’identité : vous voulez savoir pourquoi vous êtes là. Cela revient à répondre à la question ‘Qui je suis vraiment ‘ pour trouver ce que vous avez envie de faire pour vous épanouir professionnellement.

Une fois que la réponse est claire, que vous trouvez votre raison d’être et la contribution que vous souhaitez offrir au reste du monde : vous avez une source de motivation inépuisable. Et face aux obstacles, vous saurez comment agir. Vous ne vous découragez pas, vous trouverez des solutions. Vous avancerez forcément, car vous êtes portée et profondément alignée !

3) Commencez à coacher, pour de vrai !

Si vous voulez devenir coach, vous allez devoir coacher…

Coacher, ça consiste à poser des questions, beaucoup beaucoup de questions ! Écouter aussi, avec une grande empathie, sans aucun jugement et amener la personne en face de vous à trouver toute seule ses propres solutions.

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser des outils de développement personnel que vous avez utilisés pour vous-même, c’est pour ça que la phase d’introspection est si importante ! Pensez aussi à ceux qui vous ont été transmis par vos propres coachs et qui ont marché sur vous. Il existe des outils et des méthodes très simples mais — qui ont fait leur preuve que vous pouvez utiliser dans le cadre de vos toutes premières séances de coaching.

Ne vous compliquez pas la tâche à ce stade, vous avez besoin de parler à des personnes au téléphone ou par ordinateur interposé et de leur offrir votre temps . Vous serez surpris des résultats que vous pouvez obtenir !

4) Choisissez une niche que vous rêver de servir :)

Nous croyons trop souvent que nous devons nous adresser à tout le monde pour trouver nos premiers clients, que ce que l’on propose concerne tout le monde et que l’on peut régler tous les problèmes.

C’est pas tout à fait ça…

En voulant s’adresser à tout le monde, personne ne se sent concerné par notre message et au final, on ne touche personne.

Intéressez-vous plutôt à une problématique spécifique d’une clientèle définie. C’est ainsi que vous pourrez construire un message percutant autour d’un problème spécifique !

Libre à vous de décider votre problématique. Vous pouvez vous intéresser à l’alimentation végétarienne afro, aux relations amoureuses, à la maternité, à la spiritualité, à l’organisation, à la prise de parole en public …

Un conseil : pour identifier votre niche, demandez-vous avec qui vous avez vraiment envie de travailler, puis repérez votre expertise la plus significative afin de la partager aux autres l’expérience ou l’obstacle majeur que vous avez dépassé dans votre vie.

Ainsi, vous vous démarquerez naturellement et vous serez performante car vous aurez un vrai impact dans la vie de vos clients !

5) Créer une offre que vous adorez !

Inutile d’être à la recherche de clients si vous n’avez rien à proposer !

Vous êtes d’accord ?

Alors avant même de chercher à aller plus loin, construisez votre offre. Surtout, ne vous mettez pas la pression. L’essentiel est qu’elle réponde parfaitement aux besoins de la clientèle cible que vous avez choisie. Je fais souvent cet exercice avec mes clientes, une offre permet tout simplement un problème précis en apportant une solution simple, efficace et de manière progressive (étape par étape).

Trop souvent des coachs et professionnelles de l’accompagnement manquent de clarté sur ce qu’elles apportent réellement. Retenez qu’une offre devient absolument -irrésistible- lorsque vous présentez intelligemment vos services aux bonnes personnes, et c’est pour cela que vous devez bien y réfléchir !

EN RESUME

S’il fallait retenir une seule chose de cet article, c’est que les écoles de coaching vous donnent des outils purement techniques, elles ne vous forment pas à :

  • A devenir un entrepreneuse avec un véritable mental de conquérante qui soit capable de lancer et de faire décoller son business
  • A comprendre les techniques vente et de marketing adaptées au secteur du coaching
  • A mettre en place une d’une véritable stratégie digitale pour attirer naturellement des clients

Ce dont vous avez besoin à ce stade c’est d’un coach pour mieux vous connaître, de clients pour pratiquer (même gratuitement) et de résultats qui prouvent que vous savez effectivement coacher.

C’est aussi simple que cela.

Et surtout, ne faites pas taire la petite voix qui vous dit que vous êtes faites pour ce métier, mettez en place ce plan d’actions en 5 étapes pour avancer vers votre objectif :)

Si vous voulez être soutenue et avoir davantage de clarté vers votre nouvelle vie professionnelle, je vous invite à réserver un temps d’échange de 30 minutes avec moi.

--

--

OH MY FLOW

Devenez Coach, faîtes de votre appel d’âme un métier qui transforme le monde