Comment savoir si vous passez à coté de votre vie ? Ces 4 signes qui ne trompent pas.

OH MY FLOW
4 min readMar 20, 2021

C’EST QUOI PASSER A COTE DE SA VIE ?

Si on passe un peu trop de temps sur les réseaux sociaux, on peut vite arriver à la conclusion qu’on a râté sa vie !

La comparaison est tellement facile et on peut avoir l’impression que sa propre vie est insignifiante.

En réalité, le regard que nous posons sur notre vie dépend de notre capacité à réaliser nos désirs. C’est lié à notre aptitude à nous connecter à notre véritable être. Vous ne regardez donc pas au bon endroit, c’est à l’intérieur que ça se passe. Pas sur Instagram, mais au plus profond de vous : là où vos désirs sont enfouis !

Comment savoir si nous passons ‘vraiment’ à coté de votre existence ? Quels sont les signes qui devraient nous alerter ?

SIGNE N°1 : VOUS COMPTEZ POUR DU BEURRE

Ça vous dit peut-être quelquechose ?

Etes-vous cette femme qui répond constamment aux besoins de son entourage ?

Nuit et jour, qu’il pleuve ou qu’il vente, vous êtes disponible. Votre temps, votre argent, votre énergie… Tout y passe. Votre famille et amis vous acclament tous pour votre grande générosité. Au bureau, vous êtes sûrement celle qui rentre le plus tard ou assume vaillamment le boulot de 2 ou 3 personnes. Peut-on dire que c’est admirable? Certainement. Sain? Pas du tout.

Il est grand temps de réaliser deux choses :

- Faire systématiquement passer les besoins des autres avant les siens vous fait souffrir

- Penser à soi d’abord est une pratique saine et utile. C’est même nécessaire ! Pour notre bien-être personnel et ce n’est pas négociable.

Vous pouvez rester dans ce cercle vicieux qui vous pousse à vouloir ‘sauver tout le monde’ et finir par ressentir une énorme frustration. Croyez-moi c’est la seule récompense que vous aurez…

Ou alors, vous pouvez décider de vous respecter. Reconnaissez et respectez vos besoins en premier. Et soyez-en persuadée, c’est la meilleure façon de continuer à respecter profondément les autres !

SIGNE N°2 : VOUS VIVEZ DANS L’URGENCE

Avez-vous de plus en plus de choses à faire mais de moins en moins de temps ?

Vos journées sont surbookées mais vous n’avez même pas l’impression d’accomplir grand-chose ?

C’est que les activités que vous faîtes au quotidien, qu’elles soient professionnelles ou personnelles, ont peu de sens pour vous. Vous passez à côté de vos priorités, pourtant si essentielles à votre épanouissement !

Rassurez-vous, pour beaucoup de femmes actives, c’est devenu la norme mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas faire ‘autrement’.

Cette impression de manquer de temps déséquilibre nos vies, et de façon vraiment profonde. Si vous souhaitez vous réapproprier votre temps, mettez un point d’honneur à organiser autour de vos priorités et vous trouvez votre rythme de vie idéal, pas à pas.

En réalité, la seule urgence c’est vous !

SIGNE N°3 : VOUS AVEZ UN PROJET DE CŒUR QUE VOUS N’OSEZ PAS REALISER

Vous caressez l’idée de lancer votre entreprise mais pour l’instant elle n’existe que dans votre tête ?

Essayez-la pour de vrai !

Il est important que vous conscientiser une chose essentielle : vous devez sortir vos idées de votre tête ! Sortez de votre mental et mettez les en application dans la ‘vraie vie’.

Car vous n’aurez aucune réponse satisfaisante en passant des mois à ruminer vos belles idées ou en demandant à votre entourage ce qu’ils en pensent. Vous devez absolument les tester pour vous faire une opinion objective. Et aussi parce que c’est excitant et vous serez tellement fière de vous. Les ringards diront que c’est risqué, moi je vous dis : c’est un sentiment magique que de donner vie à ses idées et de contribuer à rendre ce monde meilleur !

SIGNE N°4 : VOUS AVEZ LE SYNDROME DU ‘HAPPY WEEKEND’

Celles qui en sont atteintes ne vivent que le weekend.

Le week-end permet de se couper volontairement du travail, on est bien d’accord. Mais il y a une nette différence entre attendre avec impatience les joies du week-end et ne vivre que pour ces moments-là !

Alors si la déprime du dimanche soir est devenue routinière, que vous détestez les lundis, que vous dites sur un ton ironique que ‘ça va comme un lundi’…c’est peut-être le moment de se questionner.

Que signifie vraiment ce malaise ? Etes-vous d’accord avec l’idée de faire des activités qui vous conviennent à raison de 2 jours par semaine, pour le reste de vos jours ? Avez-vous songé à changer d’orientation professionnelle ?

Car attendre impatiemment le weekend pour enfin s’autoriser à vivre, vous l’ignorez peut-être, est l’un des signes les plus courants de burn-out.

OK, QUE FAUT-IL RETENIR DE TOUT CA ?

Quand vous vous oubliez, que vos activités ont peu de sens pour vous et que vos aspirations sont rangées au placard : il est normal que vous ayez l’impression de râter votre existence… Et je peux vous affirmer une chose : rien, ni personne ne pourra combler ce vide.

Je vois tellement de femmes paralysées par la peur de mal faire, d’être vues, critiquées, de tout perdre. Et elles sont justement en train de passer à côté de leur vie ! Parce qu’elles préfèrent rester malheureuses dans une situation qu’elles connaissent, plutôt que de braver l’inconnu pour se réaliser.
En tant que coach, si vous saviez comme c’est frustrant !

Prenez des décisions, sautez le pas, tenter quelquechose : la vie est une expérience. Ce n’est facile, c’est vrai, mais faites ce premier pas vers vous-même ! Lorsque vous ferez le bilan de votre vie, c’est avec vous et avec vous seule que vous vous retrouverez. C’est bien pour ça que je vous disais au tout début de ne pas vous laisser distraire par les réseaux sociaux et de vous concentrer sur votre personne.

Et si finalement c’était ça vivre ? Ecouter l’appel de son âme et être responsable de son bonheur. Faire du mieux que l’on peut pour soi-même pour que cette vie soit pleinement vécue.

--

--

OH MY FLOW

Devenez Coach, faîtes de votre appel d’âme un métier qui transforme le monde